Global Intelligence Files

« Global Intelligence Files » est le nom donné à Wikileaks à l’opération de publication d’environ 5 millions de messages électroniques entre l’entreprise Stratfor et ses clients. Elle succède aux 250’000 télégrammes diplomatiques américains publiés avec Cablegate, aux 500’000 dépêches des Iraq War Logs et Afghan War Diary, et aux quelques milliers de documents des Spy Files. Lire la suite

Leçons de l’Internet libyen: ce qu’enseignent Wikileaks et la chute de Kadhafi

Le recoupement d’informations acquises sur le terrain en Libye et d’information publiée par Wikileaks dans les Spy Files et dans Cablegate permet de contraster le langage diplomatique en matière de sécurité informatique avec des réalités pratiques. On peut ensuite comparer le langage employé pour la Libye et pour d’autres pays, et tenter de lire entre les lignes des télégrammes diplomatiques à la lumière de l’expérience libyenne. Lire la suite

L’ACTA par le prisme de Cablegate

L’ACTA (« Anti-Counterfeiting Trade Agreement« , « accord commercial anti-contrefaçon« ) est un projet de traité qui vise à harmoniser les législations des pays signataires sur la contrefaçon. Il porte essentiellement sur le triptique « sacs à main – médicaments – films », c’est-à-dire les marchandises de marque (particulièrement de luxe), les molécules sous brevet (médicaments mais aussi OGMs), et sur la propriété intellectuelle (films et autres divertissements, mais aussi logiciels). Comme les télégrammes diplomatiques publiés par Wikileaks s’arrêtent en mars 2010, il est impossible de commenter les développements récents concernant l’ACTA, dont certains sont très intéressants; l’examen des télégrammes entre 2006 et 2010 permet néanmoins d’apporter un certain éclairage sur la nature des négociations qui ont conduit à la situation actuelle. Lire la suite

L’Ouzbékistan par le prisme de Cablegate

Les télégrammes diplomatiques révélés par Wikileaks dans le cadre de Cablegate permettent une étude des relations diplomatiques américaines pays par pays, sur plusieurs années (entre 2000 et début 2010, quoi que la couverture soit plus serrée à partir de 2004 environ). Suite à la notice de ce site sur Craig Murray, l’Ouzbékistan a été choisi pour une première analyse sommaire. Lire la suite

Cablegate

Cablegate est le nom qu’a donné Wikileaks à l’opération de publication de plus de 200 000 télégrammes diplomatiques américains. Il s’agit de petits rapports rédigés par le personnel des ambassades à l’intention de Washington pour transmettre l’état et le développement des choses sur le terrain. Lire la suite

Scout Snipers

Une photographie d’un goût douteux a été publiée aujourd’hui de soldats américains posant devant un drapeau inspiré de la SS. Il est clair que cet incident est la moins grave des provocations de ce genre qui aient fait la Une, et que ces provocations sont triviales en regard des exactions commises par les combattants.

Ceci étant dit, il saute immédiatement aux yeux que les soldats impliqués sont des tireurs d’élite ou de précision (avant même que l’on comprenne que le SS du drapeau signifie « Scout Snipers »). On se souvient que les Marines qui se sont filmés en train d’uriner sur la dépouille de Talibans présumés étaient également des tireurs de précision. Et l’on connait les t-shirts imprimés par des soldats israéliens, également des tireurs d’élite.

« Once is happenstance, twice is coincidence, thrice is enemy action« . Que ces incidents ne soient que le reflet d’une culture de compétition macho ou qu’ils trahissent les traumatismes psychologiques de soldats amenés à tuer leurs victimes très délibérément et les voir mourir, la discipline des unités de tireurs d’élite semble particulièrement fragile.

L’efficacité de la torture

La question de savoir si la torture « marche » survient souvent dans le discours sur son opportunité. Pour les détracteurs de la torture, c’est une vérité absolue et universelle que la torture ne fournit que l’illusion du succès, parce que les victimes raconteraient tout ce qui leur passe par la tête pour faire arrêter la souffrance, particulièrement ce qu’ils pensent faire plaisir à leur bourreau. Ses défenseurs, au contraire, arguent que contrairement aux idées reçues, la torture serait très efficace, argument que l’on suppose de nature à révolutionner le débat. Lire la suite