Missiles sol-air portatifs : l’adieu aux armes

Les missiles anti-aériens portatifs que les militaires emploient pour protéger l’infanterie de l’aviation poseraient un danger pour les appareils civils s’ils tombaient dans les mains de groupes armés. Aussi les Américains tentent-ils d’en limiter la prolifération par des accord bilatéraux qui les font détruire ou en interdisent l’exportation. Certains Etats s’échangent des composantes en mordant sur ces accords. Le sujet est devenu assez sensible pour que les Américains craignent que l’on tente de les intoxiquer, comme ils l’ont été avec les composantes d’armes nucléaires jusqu’en 2003.

Lire la suite